top of page
Rechercher
  • AFBE

Un français sur 4 surendetté sans avoir de crédit...

Dernière mise à jour : 23 juil. 2022

Une enquête assez surprenante de la Banque de France démontre que depuis 2019, un français sur 4 surendetté, n'a pas de crédit.


En effet, d'après cette même enquête, il semblerait que les français ont moins recourt au crédit à la consommation ce qui semblerait expliquer le recul du nombre de dossier déposé auprès de cet organisme depuis maintenant près de 10 ans.


Presque la moitié des personnes surendettées vivent en couple et pas loin de 21% de d'entre elles sont des familles monoparentales dont plus de la moitié sont des femmes.


Comment expliquer ces chiffres sur le surendettement des français?


La raison majeure serait que plus d'un français surendetté sur 2 vivrait aujourd'hui en dessous du seuil de pauvreté.


Autre cause certaine, c'est le coût du logement au regard des rémunérations des français. Près de 13% des dettes constatées par la Banque de France sont des dettes de charges courantes dont près de la moitié sont représentées soit par des loyers impayés soit par des difficultés à rembourser un crédit immobilier. Mais si ces dernières ne sont souvent pas les seules causes d'un dépôt de dossier, il n'en reste pas moins qu'on les retrouve dans 81% de ces mêmes dossiers.



La principale source de surendettement a changé en France, les crédits à la consommation laissant place aux dettes immobilières qu'on retrouve dans 81% des dossiers présentés en Banque de France (Source Banque de France : Enquête typologique 2019 sur le surendettement des ménages)
Part des dettes immobilières et à la consommation dans l'endettement globale

Quelles conclusions en tirer ?

1- Ne pas culpabiliser :

Si vous connaissez une période financièrement difficile, vous n'êtes pas tout seul. C'est le cas de la majorité des français.

2- Augmenter ses revenus devient aujourd'hui une nécessité :

Vous pouvez toujours attendre une augmentation de la part de votre employeur si vous avez un travail, vous pouvez également attendre une hausse significative des aides d'états. Ceci étant, ne vous bercez pas d'illusions. Même si elles arrivent, elles seront toujours très loin de vos attentes.


Pour que votre patron augmente votre salaire, il faut non pas que la société pour laquelle vous travaillez augmente son nombre de client (c'est à dire son chiffre d'affaires), mais surtout qu'elle puisse accroitre ses marges (c'est à dire sa rentabilité). Or aujourd'hui, face à l'augmentation des coût des matières premières, du transport ou encore de l'énergie, votre société, si elle veut préserver au maximum votre emploi, aura surtout tendance à réduire ces marges. C'est à dire qu'elle fera tout pour maintenir les prix des services ou des produits qu'elle met sur le marché, même si ces mêmes produits coûtent plus chers à produire...


Quant aux aides d'état, vous devez être conscient que cet argent, c'est l'ensemble des français qui le donne à travers des impôts directs (impôts sur le revenus par exemple) ou indirects (comme la TVA). Dans un contexte ou l'on parle énormément du pouvoir d'achat et des difficultés de la population, vous imaginez bien qu'il pourrait être particulièrement délicat ne serait-ce que d'envisager des hausses d'impôts ou même des solutions qui imposeraient une augmentation de ceux-ci dans les 10, 20 ou 30 prochaines années de manière trop importante. Et oui, il est important de maîtriser la dette publique.


Reste alors une solution, solution qui est déjà adoptée depuis de nombreuses années par beaucoup de citoyens d'autres pays : Décrocher un deuxième emploi ou travailler pour soi en plus du travail que vous avez déjà. C'est cette dernière solution que vous propose AFBE - Un nouveau Départ




31 vues0 commentaire

Comments



Ce site n’est pas une publicité de Facebook. Ce site ne fait pas partie du site web Facebook ou de Facebook, Inc. En outre, ce site n’est pas endossé par Facebook en aucune façon. Facebook est une marque déposée de Facebook, Inc.

bottom of page